Un peu de féérie !


Une fois n'est pas coutume, je me suis éperdument perdu dans le monde magnifique de Benjamin Lacombe, et ce, dès mon premier achat : Les Contes Macabres d'Edgar Poe que vous pouvez lire ICI.

A partir de ce premier livre, je n'ai pas cessé de parler à tous ceux qui voulaient l'entendre et même ceux qui ne le voulaient pas qu'il fallait impérativement qu'ils se penchent sur ce fabuleux travail.

Je suis ainsi parvenu à convaincre certains de mes amis de s'y intéresser, tant et si bien qu'ils me font parvenir à présent les hypothétiques projets de cet auteur-illustrateur qui gagne vraiment à être connu.

Une de mes amies m'a fait la surprise, une fois qu'elle venait à la maison déjeuner, de m'apporter un cadeau, mais pas n'importe lequel : un autre ouvrage lacombien, le bien nommé L'Herbier des Fées.



AUTEURS


Benjamin Lacombe signe les splendides illustrations et s'est fait aider par un autre de ses habituels collaborateurs du nom de Sébastien Pérez.


Benjamin Lacombe


Benjamin Lacombe est un illustrateur doublé d'un auteur. Parisien qui en 2001entre à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de la capitale (ENSAD), il signe à seulement 19 ans sa première bande dessinée et quelques livres illustrés.

Si vous désirez suivre son travail et ses projets, je vous laisse un site sur lequel vous trouverez tout ce que vous voulez sur lui : ici.


Parmi ses albums de jeunesse, citons :


  •     Le petit chaperon rouge
  •     Cerise Griotte
  •     Blanche-Neige
  •     Ondine
  •     L'Herbier des fées
  •     Notre Dame de Paris (de Victor Hugo)
  •     Et une quantité d'autres que vous trouverez très facilement sur la toile.


Sachez tout de même que ses livres ont été traduits en une dizaine de langues comme :


  •     Généalogie d’une sorcière avec Sébastien Pérez
  •     La Mélodie des tuyaux
  •     Il était une fois
  •     Blanche Neige
  •     Les Contes Macabres




Son travail vous intéresse ? Allez voir ses expositions.


Sébastien Pérez


Quelques informations. Sébastien est né en 75 et s'est très tôt tourné vers l'écriture de littérature jeunesse. Il se lance dans la narration de contes mêlant fantastique, merveilleux et humour.

Il collabore alors entre autres avec Benjamin Lacombe et pas seulement pour l'album dont je vous parle.


Voici certains titres d'ouvrages que vous pouvez consulter voire acheter :



  •     Destins de chiens , 2007
  •     Généalogie d'une sorcière , 2008, avec Benjamin Lacombe.
  •     Le Bal des Échassiers , 2011.



DES FEES DANS L'HERBE

Si le cœur vous en dit et si vous désirez en savoir plus aussi bien visuellement qu'esthétiquement, un site existe sur cet album ici.  


A quoi s'attendre ?

Eh bien, il s'agit de découvrir, dans cet album, le carnet intime (et bien sûr fictif) d'un "célèbre" botaniste russe du siècle dernier.

Je cite :

"Ce botaniste, envoyé par le Cabinet des sciences occultes de Raspoutine, est en quête d'un élixir d'immortalité, une espèce d'eau de Jouvence et ses recherches le mènent en forêt de Brocéliande, lieu hautement célèbre pour sa flore thérapeutique et ses légendes (Merlin et Viviane par exemples, mais pas seulement)."



Aleksandr Bogdanovitch découvre dans cet écrin de verdure un secret qui va chambouler sa vie...



Structure et organisation


La structure de cet herbier particulier adopte, comme son nom l'indique, celle d'un herbier, c'est-à-dire, selon la définition qu'on peut en trouver :

"Collection de plantes, feuilles, tranches de champignon, etc. séchées et pressées entre des feuilles de papier servant de support à différentes études botaniques."


Dans cet herbier, donc, il faut s'attendre à une espèce de journal personnel, journal de recherches, qui fait l'inventaire de plantes bien particulières puisqu'il s'agit au final, non d'une flore classique, mais bien de fées s'y cachant.


On alterne ainsi entre textes intimes et documents pseudo scientifiques rendant compte des découvertes de notre biologiste russe.


Comme nous l'indique la quatrième de couverture, cet herbier mêle merveilles botaniques, correspondances et personnages féeriques et nous attire dans un monde magique et mystérieux.


Au fil des pages, on passe par des lettres, des illustrations, des définitions, des recettes. L'ensemble est extrêmement beau faisant alterner des pages de papier normal, des pages en plastique transparent, des pages découpées (telles des pochoirs) laissant entrevoir des figures féériques semblant se cacher...


L’ambiance est très travaillée et les textes nous font entrer dans la chronique d'un homme de plus en plus esseulé où on sent poindre une certaine forme de monomanie pas loin de la folie ...



Les fées sont présentées et décrites à la fois par les textes "scientifiques" d'Aleksandr et par les croquis / dessins qui nous sont donnés à voir. Elles prennent des formes aussi variées et inattendues que les plantes desquelles elles proviennent. Ainsi, nous pouvons découvrir :



  •     La grande gentiane
  •     La grande ciguë
  •     Helleboria
  •     La Renouée amphibie




Et bien d'autres que je vous laisse découvrir par vous-même ne voulant pas trop déflorer le contenu.



POUR CONCLURE


Cet album est riche d'imagination et d’onirisme. Les dessins sont splendides et les textes extrêmement captivants.


On se laisse facilement happer par l'univers magique et par ce carnet intime qui se lit véritablement comme un conte merveilleux bien qu'on ne soit pas tout à fait dans ce registre.


Le prix est sincèrement bas par rapport à la qualité textuelle et aux riches illustrations.


Vous l'aurez alors parfaitement compris, je suis conquis !



Nico.

9 commentaires:

  1. Ce livre est une pure merveille. Il est dangereux pour ma CB d'aller dans une librairie jeunesse, j'adore les beaux albums comme celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends. En même temps, il en vaut vraiment le prix !

      Supprimer
  2. Bonjour!
    Tres jolie decouverte la fois feerique et imaginaire..
    Merci pour ce mignon partage!
    bonne journee!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi. Je suis amoureux de cet univers, et le travail de Lacombe est tout simplement magnifique !

      Supprimer
  3. Je découvre juste Lacombe. Perso, c'est Rebecca Dautremer qui m'enchante. Tu connais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je la connais et aime beaucoup aussi son travail... Je n'ai encore rien acheté d'elle mais ça va changer !! (N.)

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout cet auteur ! L'univers me plait bien et tu donne envie de s'y intéresser ! Moi je suis très tactile j'aime beaucoup les jeu de textures! Bref ça me tente bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous ne pouvons que te conseiller cet ouvrage (et les autres aussi). Les ouvrages Lacombiens sont tous sublimes et si tu aimes les jeux de textures tu y trouveras ton compte ! :)

      Supprimer
  5. Il faut vite que je me le procure celui-ci aussi !!

    RépondreSupprimer